Massothérapie Accueil Contact Homéopathie Naturopathie Fleurs de Bach
Homéopathie

L'homéopathie à été mise au point par le médecin allemand le Dr Hahnemann (1755-1843).
Il s'agit d'une relativement
vieille médecine qui a survécu pendant plus de 2 siècles. Nous sommes ainsi logiquement en droit de penser qu'elle a une place dans la médecine actuelle.


La méthode homéopathique

L'homéopathie se base sur la prémisse que le corps possède « l'énergie vitale » requise pour générer un processus naturel de guérison. À partir de cette prémisse, Hahnemann soutenait, à l'encontre de la tendance dominante des scientifiques, qu'il importait moins de connaître la cause spécifique de la maladie que de trouver les moyens de stimuler le processus naturel de guérison inhérent à tout organisme vivant.


Ainsi, l'homéopathe s'efforce d'identifier minutieusement tous les symptômes du patient afin de déclencher ou de soutenir le processus de guérison correspondant. Le praticien cherchera donc à savoir quand et comment les symptômes se manifestent, ce qui les amplifie ou en diminue l'intensité, les heures où ils apparaissent, les actions qui les exacerbent ou les soulagent, etc.


Ainsi, deux patients souffrant de la même maladie au sens de la médecine classique, pourraient se voir prescrire des remèdes homéopathiques différents parce que leur « constitution » diffère ou que leurs symptômes spécifiques ne sont pas les mêmes (ils ont le « même » rhume, mais pas les mêmes écoulements nasaux, par exemple). Les homéopathes disposent aujourd'hui de bases de données informatisées qui les aident à choisir les remèdes en fonction des innombrables combinaisons de symptômes et de constitutions de leurs patients.


L 'homéopathie repose sur trois principes :

-  la
personnalisation : chaque personne répond différemment à une maladie ou à un traitement, l'homéopathie s'efforce donc de personnaliser le traitement pour chaque individu.

-  la
similitude : Similia similibus curentur, le semblable guérit le semblable; ce principe, qu'on fait remonter à Hippocrate, veut qu'une substance qui provoque un groupe de symptômes chez une personne en santé puisse guérir une personne malade chez qui se manifeste le même groupe de symptômes. C'est ce principe qui a donné son nom à l'homéopathie, des mots grecs homeo et pathos signifiant respectivement « similaire » et « maladie ou souffrance ».


-  la
dilution : La théorie homéopathique allègue que la dilution d'un remède peut en potentialiser les effets curatifs. Les remèdes homéopathiques sont dilués plusieurs fois dans un mélange d'eau et d'alcool. Entre les dilutions successives, on administre au remède une série de secousses (appelées succussions dans le jargon des homéopathes).


Conseils homéopathique


- Pour les granules, l'absorption du principe homéopathique se fait par la muqueuse buccale, à laisser fondre dans la bouche pour une prise optimale.


- Pour les liquides, l'absorption du principe homéopathique se fait également par la muqueuse buccale, laisser un moment dans la bouche.


- Il est conseillé de ne pas toucher avec les doigts les granules homéopathiques


- Prendre les granules les prendre en général avant les repas (ou une heure après)


- Éviter l'absorption simultanée de café, tabac, camphre, menthe et camomille car ces substances pourraient influencer négativement l'efficacité de l'homéopathie.

- L'
association avec d'autres thérapies est en général possible, demandez conseil à votre spécialiste pour davantage d'information.


- La conservation des remèdes homéopathiques est théoriquement illimitée dans le temps (exception faite de forme liquide ou grasses comme des pommades).


Sur rendez-vous
450 917-2666
Accueil